Arts de l’islam : organisation d’une exposition afin de modifier les regards des visiteurs

Poussées par une volonté politique, 18 expositions ont été organisées par le Musée du Louvre, dans plusieurs villes de l’hexagone afin de permettre l’émersion d’une meilleure compréhension de la religion musulmane. Certains ne connaissent de l’islam que les mosquées et les prières durant les horaires de prière de Paris, grâce à ces expositions ils pourront connaître d’autres facettes de la religion musulmane.

Lutter contre le séparatisme islamiste

Lors de son discours du 2 octobre 2020 évoquant la lutte contre le séparatisme islamiste, le président de la République Emmanuel Macron a déjà annoncé la mise en place de plusieurs initiatives dans les secteurs des sciences, de l’histoire et de la culture visant à mieux comprendre la religion musulmane comme une religion et une civilisation permettant de participer dans le développement du continent et du pays.
À la demande du Premier ministre, 18 exposition portant sur l’Arts de l’islam un passé pour un présent a été organisée en seulement 8 mois. Ces expositions mises en place en collaboration entre la réunion des musées nationaux et le Musée du Louvre entre dans le cadre de la lutte contre le séparatisme mise en place par le chef de l’État.
Alors que la religion musulmane suscite de vives crispations au sein de la société française, cet événement constitue une réponse directe à toutes les tentations anxiogènes et les discours de haine, affirme le Premier ministre français Jean Castex. En effet, ce dernier affirme que cette manifestation tient à rappeler que le dialogue des cultures n’a jamais cessé dans l’histoire de ce pays, mais également qu’il doit inspirer à tout le monde qu’il est indispensable de se comprendre mutuellement.

Des relations séculaires

Selon Laurence des Cars, la présidente du Louvre, l’objectif est de prendre conscience de l’importance de ce que le patrimoine mondial doit à la civilisation musulmane qui a pu nourrir une culture occidentale. La présidente affirme qu’à travers ces expositions les organisateurs font le pari de l’intelligence et du cœur en démontrant que les échanges culturels étaient plus nombreux que les différents conflits, en veillant à retisser les relations avec les différentes parties.
Plusieurs pièces faisant partie de la collection royale ont été transférées dans le musée du Louvre après sa création en 1793, peuvent témoigner du dialogue permanent entre l’Occident et l’Orient. Les relations entre la France et l’islam sont complexes et séculaires, affirme Ghaleb Bencheikh l’imam dirigeant les prières durant les horaires de prière et dirigeant de la fondation de l’islam de France qui est l’un des partenaires de l’événement.