CAN 2021 : un test négatif est demandé afin d’accéder au stade

Le Centre des opérations d’urgence de santé publique a exposé aux responsables du ministère du Cameroun de la Santé, les nouvelles mesures sanitaires qui seront mises en place durant la Coupe d’Afrique des nations CAN 2021, qui ont été reportées à 2022 au Cameroun. Selon le communiqué du ministère de la Santé publié dans les médias locaux, durant la compétition africaine qui aura lieu du 9 janvier au 6 février, chaque spectateur devra présenter un pass sanitaire afin de pouvoir acquérir son billet d’entrée au stade pour les matchs selon le calendrier match CAN 2021.

Les nouvelles propositions pour la CAN 2021

D’après les responsables du ministère de la Santé camerounais, pour pouvoir accéder au stade durant la Coupe d’Afrique des nations 2021, les supporters doivent se munir d’un test PCR négatif ne dépassant pas 48 heures et d’un pass sanitaire.

Ces mesures concernent aussi bien les spectateurs que les joueurs en compétition. Toute personne n’accédera pas au stade sans se faire un test PCR, même les ramasseurs de balles.
Les mesures sanitaires seront les mêmes pour tous les stades se trouvant au sein de 5 villes hôtes de la compétition, Garoua, Douala, Limbé, Bafoussam et Yaoundé.

Pour les joueurs qui devront participer à la 33e édition de la Coupe d’Afrique des nations, il faudra avoir un test négatif de moins de 24 heures d’une façon systématique. Le test PCR sera réservé exclusivement à ceux qui sont impliqués dans le match comme les officiels, les arbitres, ainsi que les ramasseurs de balles, mais aussi pour les joueurs. Pour les fan-zones et les gradins, un test antigénique suffira.

Tous les tests devront être effectués d’une façon gratuite que ce soit au niveau des sites de dépistage qu’au niveau de la plateforme de prise de rendez-vous Mamalpro. Aucun billet ne devra être vendu sans présentation d’un test négatif.
Au cours du calendrier match CAN 2021, plus de 52 matches en un mois, le centre des opérations d’urgence de santé publique considère qu’il doit effectuer plus d’un million de tests. Ce qui constitue un défi logistique pour le Cameroun. En effet, afin d’assurer le bon déroulement de la Coupe d’Afrique des nations, plus de 2 000 personnels soignants devront se mobiliser.