Congo-Brazzaville : la capitale congolaise voudrait accueillir les prochaines assemblées de la Banque Africaine de développement

Selon les dernières actualités partagées dans les médias nationaux, des responsables travaillant au sein de la Banque Africaine de développement analysent les capacités d’accueil de Brazzaville, en termes d’infrastructures et autres.
En effet, d’après les experts de la BAD, le Congo-Brazzaville désire accueillir les prochaines assemblées annuelles de l’institution bancaire. Pour ce faire, le 14 avril dernier, des experts de la Banque ont entamé une mission technique visant à évaluer les capacités d’accueil de la capitale congolaise en termes de logistique, de transport, de santé, de technologie de communication, d’hébergement et d’infrastructures de conférence.

Les prochaines assemblées annuelles de la BAD

Le gouvernement congolais a affirmé son souhait d’accueillir les prochaines assemblées annuelles de la Banque Africaine de Développement, suite à la décision du président du Congo, Denis Sassou Nguesso. Afin d’analyser la faisabilité de la proposition, des experts de l’institution financière à la tête d’une forte délégation, décident d’évaluer les facilités infrastructurelles des deux Congo. Le chef du protocole de la Banque Africaine de développement, André Basse, a été reçu le 14 avril par Dieudonné Bantsimba, le maire de Brazzaville. Durant la rencontre, les deux responsables ont abordé sans surprise les détails portant sur la capacité de la ville de Brazzaville à pouvoir accueillir les futures assemblées annuelles de la banque africaine.

Selon André Basse, le chef du protocole de la Banque Africaine de développement, durant son entretien avec le maire dans le cadre de la mission d’analyse en vue d’organiser les futures assemblées annuelles de l’institution financière panafricaine durant le cycle 2022-2026. Il a assuré que le gouvernement congolais a manifesté son intérêt d’accueillir la Banque panafricaine pour le nouveau cycle qui devrait débuter en 2022 et qui prendra fin en 2026.
Le chef du protocole de la Banque a affirmé que Brazzaville est l’un des habituées à abriter les différentes rencontres internationales et panafricaines. Actuellement, la mission se réserve de donner plus de détails à propos de leur analyse, néanmoins, elle continue d’évaluer avec le gouvernement congolais avec des études menées directement sur le terrain. La mission a juste dévoilé le contenu de son évaluation en assurant que l’enjeu, c’est de faire des évaluations sur terrain afin de permettre de prendre la décision qu’il faut par le conseil de gouverneurs de la BAD durant le mois de juin prochain.

Il est important de mentionner que la Banque Africaine de développement fait partie des partenaires principaux du développement de la République congolaise.

Visite le journal de l’Afrique afin de découvrir toutes les actualités africaines.