Coronavirus au Congo : les opérations proposées par le Premier ministre

Le 18 octobre dernier, Anatole Collinet Makosso, le Premier ministre congolais a pu lancer dans la capitale congolaise une nouvelle opération nommée “Coup de poing” qui devra durer plus de 45 jours pour intensifier la lutte contre l’expansion de la pandémie du Coronavirus au Congo et diminuer ainsi l’impact de la troisième vague, dans la zone des deux Congo.

Opération Coup de poing

Le Premier ministre congolais a annoncé la mise en place d’une opération “Coup de poing” dont l’objectif est de lutter contre la propagation de la maladie virale du Covid-19, doit agir efficacement sur sept éléments en urgence comme la campagne de vaccination.
Le ministre a affirmé que le gouvernement envisage de vacciner au cours de cette opération coup de poing, plus de 750 000 personnes ce qui permettra d’atteindre un total de plus de 1 029 089 personnes vaccinées permettant ainsi d’atteindre une couverture vaccinale de plus de 20 %, tout en espérant atteindre plus de 60 % à la fin du premier semestre de 2022 et plus de 30 % d’ici la fin de l’année.

En termes de vaccination, le Congo est encore loin du compte puisque moins de 4.3 % de sa population a été officiellement vacciné.

Parmi les axes que propose cette opération mise en place par le Premier ministre, on peut citer, le contrôle et le renforcement du respect des mesures barrières. D’après Anatole Collinet Makosso, il s’agit notamment de faire respecter par la force publique, avec la plus grande rigueur, l’interdiction des cérémonies de mariage, le couvre-feu, la distanciation physique qui est d’un mètre durant les événements publics, ainsi que l’obligation port du masque.
Jusqu’à ce jour, le Congo a pu enregistrer plus de 16 000 cas confirmés du Coronavirus dont plus de 230 décès enregistrés en milieu hospitalier. Consultez les dernières actualités portant sur l’évolution du Coronavirus au Congo en visitant ce site web.