Coronavirus au Sénégal : lancement d’une nouvelle opération visant à décontaminer les lieux publics

Selon le journal de l’Afrique, le Sénégal est frappé par une troisième vague de Coronavirus. Pour lutter activement contre la propagation de la maladie virale, le gouvernement a pu lancer toute une campagne de décontamination des différents endroits et lieux publics, le 14 août dernier. Cette initiative a été mise en place essentiellement au niveau de la capitale sénégalaise, Dakar, vu que c’est la région la plus touchée par le virus.

La lutte contre une nouvelle expansion de la pandémie au Sénégal

Les pulvérisateurs à moteurs tournent à plein régime, dans la rue de la Sicap, l’un des quartiers les plus populaires de Dakar, afin de décontaminer toute la région. Cette initiative mise en place par le ministère de l’Action sociale et de la Santé souhaite décontaminer plusieurs lieux publics et ouverts qui accueillent plusieurs personnes.

Selon le sous-préfet de la capitale sénégalaise, Djibril Diallo, plusieurs endroits ont pu être décontaminés comme les marchés, la sous-préfecture, la gouvernance, les commissariats de police, lieux de culte, ainsi que les établissements scolaires. Les domiciles privés sont aussi prévus par le programme de décontamination, pour toute personne qui le souhaite.
En plus de cette initiative, les autorités ont invité les citoyens de respecter les mesures tout en apportant du soutien au gouvernement afin d’effectuer son opération de décontamination.

Djibril Diallo, le sous préfet de la capitale sénégalaise, a tenu à rappeler que la désinfection ne peut assurer une garantie afin d’éviter l’expansion de la pandémie dans la zone.
Le sous préfet assure qu’en plus du lavage systématique des mains, la distanciation physique et les gestes barrières, les autorités pensent que le fait de désinfecter les lieux publics et les domiciles participeraient à la lutte active contre la pandémie surtout que le pays est en train de subir sa troisième vague de propagation de la maladie virale du Coronavirus. Cette dernière est due à l’apparition de la souche delta qui n’arrête pas de faire plusieurs victimes. En effet, d’après les derniers chiffres révélés plus de 15 300 personnes contaminées sont sous traitement au niveau des établissements de santé. Pour faire face à cette recrudescence de la pandémie, le président a décidé de mobiliser plusieurs millions de CFA, d’après le convertisseur CFA afin de lutter contre l’expansion de la maladie virale.