Islam en France : la nouvelle crise dans la religion musulmane en France

Selon les dernières actualités partagées par les médias français, les différentes fédérations de la religion musulmane n’arrêtent pas de se déchirer sur les différentes questions sensibles concernant le Conseil national des imams dans l’hexagone.
Il est important de mentionner que la religion musulmane dans l’hexagone reste minée par les divisions, comme c’est le cas au niveau des fédérations qui se tournent à la guerre fratricide. Différents actes de désintégration pourraient intervenir durant ce week-end. Ces dernières pourrait constituer une menace pour le Conseil du Culte musulman qui a été créé en 2003.

L’avis des imams de France

Tandis que le Conseil français du culte musulman se prépare à créer vers mi-décembre le Conseil national des imams comme a été annoncé et voté durant le mois de novembre 2020, 4 fédérations dissidentes dont les musulmans de France, l’ancien UOIF et la Grande Mosquée de Paris viennent d’annoncer qu’elles vont pouvoir créer dimanche prochain, un Conseil national des imams qui pourront diriger les prières dans les mosquées durant les horaires de prière Paris.
Ce projet est similaire à celui du Conseil français du culte musulman, toutefois il est complètement concurrent.
L’un des ambitions du Conseil national des imams, est d’avant tout d’assurer le contrôle du recrutement, sa nomination en mosquée, le statut de l’imam, sa compatibilité avec les valeurs de la République, la validation du diplôme des imams et leur formation afin qu’il assure les prières durant les horaires de prière. L’objectif est d’enfin mettre fin à l’influence des imams venant de l’étranger notamment du moyen-orient. Il existe 300 répertoriés dans l’hexagone et ils sont payés.

Un premier pas effectué par le président avec le CFCM

D’après le président français, la charte des principes de la religion musulmane en France qui est adoptée par le CFCM, démontre une clarification de l’organisation du culte musulman.
C’est en affirmant que grâce à cette charte tout peut commencer que le président de la République a conclu sa rencontre avec les membres du Conseil français du culte musulman. En outre, Emmanuel Macron a profité de cet échange afin de saluer l’engagement clair, précis et net en faveur du respect des valeurs de la République dont l’association a fait preuve en acceptant de ratifier la charte des principes de la religion musulmane en France.