Les États-Unis et le Sénégal, des collaborations très spéciales

C’est au niveau de la capitale sénégalaise que le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, termine sa première tournée dans le continent africain. En deux décennies, le pays est devenu une étape obligatoire pour les différents responsables de Washington qui sont en visite en Afrique. Et sans doute l’une des premiers pays francophones, ayant profité de ce type de visite. Découvrez les actualités de la tournée africaine du chef de la diplomatie américaine en cliquant ici.

Les partenariats très spéciaux entre le Sénégal et les États-Unis

Après seulement deux ans de la visite de son prédécesseur à la capitale sénégalaise, le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, devra séjourner du 19 au 20 novembre à Dakar. Durant ces jours, il devra faire la rencontre de la ministre des Affaires étrangères sénégalaise, Aïssa Tall Sall, ainsi que le président de la République Macky Sall. Selon le communiqué publié par le département d’État américain, cet échange devra consolider davantage la collaboration étroite entre les deux pays, en encourageant les affaires économiques améliorant ainsi le développement économique selon le convertisseur CFA.

Les sujets qui seront abordés

Les autorités sénégalaises ont assuré que cette décision de visite démontre le dynamisme et l’excellence qui caractérisent la relation amicale et fraternelle qui unit les Etats-Unis d’Amérique et le Sénégal. Il existe néanmoins fort à parier que des questions bilatérales seront très rapidement éclipsées par les préoccupations multilatérales et régionales. Il est important de mentionner que ces dernières constitueront les sujets prioritaires de l’échange entre les deux responsables des deux pays, assure le spécialiste de l’Afrique, Antoine Glaser qui affirme que le président sénégalais qu’à partir de 2022, il sera à la tête de l’Union africaine succédant ainsi à Félix Tshisekedi.
Il est essentiel de mentionner que le chef de la diplomatie diplomatique a pris soin d’aborder les différents foyers de tension qui ont pu secouer le continent africain, au Kenya, en entamant la guerre au nord de l’Éthiopie au Tigré. Par ailleurs, il a tenu à aborder aussi les questions portant sur les coups d’État perpétrés au Mali, en Guinée et au Soudan.