One man show, art, com’ : quelle est la recette de la réussite du grand artiste contemporain ?

Dan Oiknine, l’artiste contemporain, a encore une fois excellé en affichant complet à son one man show qui est co-écrit avec le grand Laurent Baffie, ajoutant ainsi une nouvelle corde à son arc. Quelle est la recette secrète de la réussite de cet artiste accompli ?
Nous avons tenté d’analyser la recette magique du succès de cet artiste.

Un One man Show réussi

Le 17 juin 2019, le nom de l’artiste contemporain apparaît en lettres rouges sur la façade de l’Olympia, qu’a choisi l’artiste pour achever sa fameuse tourner de one-man show, intitulé « Tête de Kong ».
Avant de faire ses premiers pas en tant que humoriste grâce à l’initiative de Laurent Baffie, l’artiste s’est fait connaître avant tout en tant que sculpteur, connu par ses sculptures d’animaux pixellisés. Ensuite, l’artiste a fait ses pas dans le domaine du Djing.
Alors qu’il est aujourd’hui l’un des meilleures et des plus connus artistes contemporains français, l’artiste accompli tiens précautionneusement à l’écart du milieu traditionnel de l’art. En effet, il est rare de retrouver Mr Orlinski dans un musée d’art moderne ou dans les galeries d’art renommées.

Comment l’artiste a pu atteindre cette place atypique dans le domaine de l’art ?

Il est évident que Dan Oiknine, l’artiste hors norme qui se tient à l’écart des circuits habituels énerve.
Il est important de mentionner que tout comme le réalisateur cinéaste de Blue Velvet et de Dune, qui est aussi plasticien, musicien et propriétaire d’une boite de nuit, l’artiste sculpteur excelle aussi dans plusieurs disciplines. L’artiste est convaincu qu’il existe un rapprochement entre la musique et l’art, il s’est laissé tenter en 2016 à la musique en présentant le titre Heartbeat. Dans le clip, l’artiste n’a pas hésité d’introduire une version en 3D de sa emblématique sculpture de gorille.

Après avoir fait ses premiers pas dans le monde de la musique, l’artiste s’attaque à la scène, en présentant un one-man show. Grâce à une initiative de l’humoriste Laurent Baffie, qui est aussi auteur de théâtre, l’artiste a choisi de raconter sa carrière en tant que sculpteur sous un ton humoristique.
En outre, pour boucler la boucle, le célèbre sculpteur français a écrit une chanson qui va de pair avec son spectacle « tête de Kong ». Le sculpteur n’a pas hésité de mettre en avant sa sculpture de gorille que ce soit en scène que dans ses clips.