Ramadan 2021 : des mesures strictes contre le Covid dans les mosquées

Avec les mesures mises en place pour lutter contre le Covid, plusieurs mesures strictes ont été établies pour passer un nouveau mois de jeûne en toute sécurité, essentiellement au niveau des mosquées. En effet, dans plusieurs pays, les mosquées se préparent maintenant à accueillir les fidèles tout au long du mois de ramadan 2021.

Contrairement à l’année dernière, lorsque les lieux de culte ont été fermés dans le cadre des mesures de lutte contre le coronavirus, le mois de ramadan de cette année, qui devra être socialement éloigné, permettra aux fidèles de reprendre leurs prières de Taraweeh dans les mosquées.

Les préparatifs du mois de jeûne 2021

Parlant des préparatifs avant le mois sacré, Nouf Al Shehhi, porte-parole d’Awqaf, a déclaré que les mosquées continueraient à respecter toutes les mesures préventives pour accomplir les prières. Ils veilleront également à ce qu’il n’y ait pas de distribution de repas Iftar dans leurs locaux, et ce, dès la date du début du mois de ramadan 2021.

« La durée du sermon du vendredi a été réduite, compte tenu de la sécurité des fidèles. De plus, pour marquer le mois sacré en toute sécurité, l’Autorité générale pour les affaires islamiques et les dotations lancera à distance un certain nombre d’initiatives religieuses, de programmes de prédication et de cours », affirme le porte-parole d’Awqaf.

Selon le responsable Awaqaf devrait accueillir plus de 300 programmes liés au Ramadan qui seront diffusés sur 12 chaînes de télévision et de radio. Les centres du Coran à travers les Emirats arabes unis organiseront également des cours virtuels et des conférences, en plus des cours de récitation et de mémorisation du Coran pour les personnes déterminées, a ajouté Al Shehhi.

« En plus de transmettre des connaissances religieuses, ces programmes et conférences qui auront lieu à distance se concentreront également sur la promotion de la famille et de l’amour pour son pays », a-t-elle déclaré.

Le respect des mesures

Les autorités ont exhorté le public à adhérer à toutes les mesures et à jeûner le mois saint de la manière la plus sûre possible. Le Dr Saif Al Dhaheri, porte-parole officiel de l’Autorité nationale de gestion des crises et des catastrophes, a rappelé que tout le monde doit éviter tout type d’activités sociales, telles que les rassemblements au niveau des tentes lors du rupture du jeûne.

« Des campagnes d’inspection intensives seront menées pendant le mois sacré, et ceux qui enfreignent les règles de sécurité de Covid feront face à des poursuites judiciaires », a-t-il averti.