Ramadan 2021 : encore un mois de jeûne sous les mesures restrictives

Par crainte du risque de la troisième vague qui plane sur le pays, le gouvernement a décidé de mettre en place un couvre feu accompagné par un confinement total dans plusieurs départements de l’hexagone dont l’Ile de France.
Cette décision ne réjouit pas trop les fidèles de la communauté musulmane, qui attendent impatiemment l’arrivée du mois saint en islam, le mois de ramadan 2021, afin de pouvoir réaliser les prières du soir, Tarawih. Ces derniers jours les spéculations et les rumeurs concernant l’extension du couvre feu jusqu’après le 13 avril, n’arrêtent pas d’inquiéter les membres de la communauté musulmane.

Le mois de ramadan 2021, serait-il comme le mois de jeûne précédent ?

Suite à la mise en place des nouvelles mesures de lutte contre une nouvelle propagation de la pandémie dans le pays, les membres de la communauté musulmane se demandent si le confinement ainsi que le couvre-feu seront de vigueur durant le mois saint en islam ou les mesures restrictives seront plutôt assouplies durant cette période. En outre, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la tenue de la prière du soir, Salat Tarawih, surtout que l’année dernière les fidèles ont dû se contenter de jeûner et de prier chez eux.
Jusqu’à présent, aucune information concernant l’ouverture des mosquées après la rupture du jeûne et l’ouverture des cafés et restaurants durant ce mois saint n’a filtré de la part des pouvoirs publics.

Tout dépendra de l’évolution de la campagne de vaccination

Selon des sources du gouvernement, ces derniers assurent qu’il est encore tôt d’apporter des modifications sur les mesures actuelles. En effet, les pouvoirs publics affirment qu’il est encore tôt de parler d’un assouplissement des mesures mises en place, couvre-feu compris.

Par ailleurs, le gouvernement assure qu’avant de prendre des décisions d’assouplissement des mesures qui sont en vigueur il est impératif que plus de 70 % de la population devrait acquérir l’immunité contre la maladie virale. Néanmoins, vacciner plus de 70 % de la population est un objectif qui ne sera pas atteint d’ici l’arrivée du mois saint en islam à cause de la pénurie des vaccins dans le monde. Il est important de rappeler que la date du début du ramadan 2021 serait le 13 avril en France.
D’après les autorités tant que la maladie cause encore la mort à certains des contaminés, il est impératif de maintenir les restrictions.