Ramadan 2021, Pessah et Pâques, la sécurité des lieux de culte renforcée

Le 17 mars dernier, le ministre de l’Intérieur a pu demander aux préfets d’agir afin de renforcer les différents lieux de culte en France, en mettant des membres des forces de l’ordre aux abords des lieux de rassemblement religieux à cause d’une menace terroriste.
Alors que les dates du mois de ramadan 2021, Pessah et Pâques, sont imminentes, Gérald Darmanin a affirmé qu’il est important de renforcer la sécurité devant les lieux de culte en raison de la persistance de la menace terroriste.

Un niveau de menace assez élevé

Le 17 mars dernier, dans un télégramme envoyé aux différents préfets en France, Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur a demandé à ces représentants du gouvernement que l’attention se porte plus sur les offices et rassemblements religieux à certaines heures et en certains lieux qui pourront constituer des cibles à des actes terroristes.

Selon l’entourage du ministre de l’Intérieur, il y a toujours un niveau de menace assez élevé à l’approche d’une période qui est assez marquée par plusieurs fêtes religieuses. Le 28 mars, les Chrétiens fêtent les rameaux, le 4 avril célébreront la fête de Pâques, les Juifs fêteront durant ces deux dates Pessah, et la communauté musulmane fêtera le mois de jeûne, Ramadan 2021, dès le 13 avril prochain, jusqu’au 12 mai 2021.

Le ministre de l’Intérieur a affirmé qu’il invite les agents d’être vigilant aux véhicules et de limiter l’accès aux lieux de culte. Par ailleurs, il demande aux préfets de renforcer la présence des forces de l’ordre durant les moments où les fidèles sont en place.

En outre, les édifices et les lieux les plus emblématiques et les plus sensibles, le ministre a recommandé de déployer des membres de l’opération sentinelle. Pour le mois saint en islam, le ministre appelle de fournir une attention particulière durant le moment de la rupture du jeûne, qui selon lui est un moment qui génère des rassemblements très importants de la communauté musulmane.

Une vigilance accrue

Depuis le 29 octobre dernier, lors de l’attaque terroriste de la basilique Notre-dame de Nice qui a induit 3 morts, le ministre de l’Intérieur a appelé à un renforcement de la sécurité des lieux de culte, surtout à l’approche des fêtes religieuses comme c’était le cas durant Noël et la Toussaint.
Le sujet était toujours d’actualité, et ce, depuis l’attentat de Charlie Hebdo. En effet, la vigilance est accrue au niveau des préfets.