Sénégal : introduction de la taxe de 3 % au niveau des produits importés

D’après le journal de l’Afrique, les taxes et droits forment les principaux pourvoyeurs de recettes pour les économies surtout fiscales tels que le Sénégal. La mise en œuvre et l’élaboration des politiques du pays sont fixées aux performances des administrations fiscales.

Mettre en place une nouvelle taxe sur l’importation

Le pays vient de mettre en place une nouvelle taxe de plus de 3 % sur les produits importés et les cargaisons venant de l’étranger admises au niveau du régime douanier de mise en consommation. Cette décision a été annoncée sous forme de décret signé le 8 juillet dernier par le chef de l’Etat, Macky Sall. Selon la direction générale des douanes du pays, cette loi entre en vigueur le 23 août 2021 sur tout le territoire sénégalais, à travers la note de service.
Cette nouvelle taxation qui devrait s’appliquer sur les marchandises du régime douanier sus abordé devra être exemptée des différents biens provenant de la région de CEDEAO et de L’UEMOA.
La mise en place d’une telle taxe émane du besoin de l’administration douanière de mobiliser ses fonds afin de pouvoir financer la mise en œuvre d’une feuille de route portant sur le projet de moderniser l’administration douanière.

Les produits qui seront exemptés de la nouvelle taxation

D’après l’administration douanière, la taxe de 3 % s’appliquera sur la valeur en douane des marchandises mises à la consommation.
Néanmoins, des cas d’exonération et d’exemption sont prévus pour certaines catégories de produits. L’exemption concerne quelques produits de premières nécessités comme les produits gaziers et pétroliers, les médicaments, ainsi que la farine de blé, le blé et le riz.