Sénégal : le port de la capitale souhaite mettre en place des voies de contournement pour les camions provenant du Mali

Constituant l’un des premiers points d’approvisionnement des camionneurs maliens, le port de la capitale sénégalaise souhaite les diligences auprès des gouvernements des deux pays afin de trouver des passages ou une autre voie de contournement pour les camions provenant du Mali qui font escale chaque jour au niveau des grandes villes du pays, causent très fréquemment des accidents.

Les échanges commerciaux entre les deux pays

Selon le journal de l’Afrique, les échanges commerciaux, qui rapportent plus de 253 milliards de FCFA par an au Sénégal, se font essentiellement par voie terrestre avec le Mali. En effet, le 18 août dernier, le secrétaire général des acteurs portuaires sénégalais, a affirmé que les échanges se font quotidiennement grâce à la circulation de plus de 1 000 camions maliens par jour. Il assure qu’actuellement le Sénégal possède une relation commerciale extrêmement importante avec le Mali.
Cette annonce intervient dans un contexte où le trajet entre Bamako et Dakar qui est de 1350 Km, est en proie à plusieurs cas d’accidents routiers qui impliquent les transporteurs maliens. Le dernier accident dans les routes séparant les deux capitales, a eu lieu au niveau de la ville de Kaolack, le 15 août dernier.
Il est important de mentionner que la plateforme de la capitale sénégalaise est l’un des principaux ports du Mali. En effet, ce dernier voit transiter chaque année plus de 4 millions de tonnes de produits industriels et des marchandises, tandis que la traversée des grandes villes continue de causer plusieurs accidents, induisant la colère des habitants de la région.

Des voies de contournement pour les camionneurs maliens

Mamadou Corsène Sarr a promis qu’il est temps de commencer à penser aux passages de contournement des grandes villes comme Tambacounda et Kaolack. Plus de 1 000 camions maliens passent par les villes sénégalaises quotidiennement, ce qui constitue un flux énorme. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de contourner les grandes villes.
En effet, cette solution constitue un début de résolution des problèmes des accidents dans les routes sénégalaises.

D’après les données de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest, qui est l’un des premiers fournisseurs communautaire du Mali, les exportations du Sénégal représentent plus de 19 %, durant fin 2019. En effet, ces échanges commerciaux participent au développement économique du pays grâce à l’apport de plusieurs millions de CFA selon le convertisseur CFA.